Avec le confinement, les achats de Noël se multiplient sur les sites en ligne, c'est la période rêvée pour les voleurs de subtiliser des données bancaires...

 Le site de « Francesoir.fr » met en garde sur une épidémie d'arnaques liées aux colis :

"[...] Juste avant les fêtes, et en raison des restrictions sanitaires, les arnaques ont augmenté considérablement. Il s’agit même d’une nouvelle vague de phishing qui opère en envoyant des

 E-mails et de SMS à des clients du groupe La Poste pour leur dire qu’ils attendent un colis sans affranchissement, qui doit être réglé. La victime ne se doute de rien, surtout si elle attend effectivement un colis ou un courrier important, car le message semble réellement venir de La Poste. Les escrocs incitent la victime à payer en ligne une somme souvent comprise entre 2 et 4 euros pour pouvoir récupérer leur colis, alors que le message est complètement faux. Par la même occasion, le site pirate récupère en plus toutes les données personnelles des victimes.
La Poste rappelle pourtant sur son site Internet qu’il est impossible que l’on vous demande par SMS ou par mail de payer pour retirer un colis. La Poste ne demande pas non plus de rappeler un numéro surtaxé (commençant par « 08 »), ou de transmettre ses coordonnées bancaires.
Cette arnaque est en fait très connue, et elle fonctionne par vagues. Apparue il y a plus d’un an, cette technique s'est intensifiée avec les confinements. Lors du premier confinement, l'association UFC-Que Choisir avait alerté sur ce type d’escroquerie en conseillant de ne pas cliquer sur les liens des SMS car ils vous inscrivent automatiquement à des abonnements dont vous ne bénéficierez pas.

Comment faire si vous avez été ciblé ?

Le premier réflexe à avoir si on a été ciblé est de ne pas cliquer sur les liens et de ne pas donner ses informations bancaires ou personnelles. Les utilisateurs ayant reçu ce type de messages sont invités à le signaler à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou sur le site
 www.cybermalveillance.gouv.fr  [...]"


Source : http://www.francesoir.fr/lifestyle-vie-quotidienne/epidemie-darnaques-liees-aux-colis-non-la-poste-ne-fait-pas-payer-pour